L´objectif en quittant Cusco était clair : traverser les Andes en largeur. Depuis presque 2 mois dans les montagnes, nous avions pour l´instant toujours remonté vers le Nord, en suivant les chaînes, souvent sur de l´altiplano, des plateaux en altitude. Nous avons donc été relativement épargnés en terme de cols à rallonge. Cette fois-ci ,c´est différent, pour rejoindre l´océan, il nous a fallu traverser les différentes sierras (chaînes), en passant par des cols de plus de 50km à chaque fois...

IMG_0323Le premier fut passé en 1 jour et demi (voir dernier message de Caro). Suite à cela, nous avons rejoint la base du deuxième col : deux jours de vallée à remonter une rivière, ce qui veut dire faux-plat montant sur presque 120 kms. Pas beaucoup d´hôtels dans cette vallée mais beaucoup de jolis petits villages. Nous avons planté la tente le premier jour sur un terrain de foot dans un hameau et passé une soirée sympa à discuter avec deux habitants. Le deuxième jour, on nous a proposé de poser nos matelas dans une pièce derrière un restaurant, et là aussi, nous avons bien discuté avec les gérants du resto et on s´est pas mal poilé ... ! Sympas ces Péruviens.

IMG_0329

Nous avons été aussi dépassés sur cette portion par une vingtaine de cyclistes faisant un tour d´Amérique du Sud : leurs affaires étant dans un camion qui les suit et leur prépare bouffe et bivouac, ils enchaînent plus de 100 bornes par jour et ne visitent rien ... à les voir, on est content de voyager comme on le fait, et d´avoir la liberté qu´ils n´ont pas en faisant partie d´une organisation ... Néanmoins, ils nous ont invités à manger à leur bivouac, et nous avons récupéré pas mal d´infos sur l´Equateur. Encore une soirée sympa.

Nous voici donc une nouvelle fois en bas du mur, avec 40km prévus de lacets juste après le réveil, et encore 40km de montée plus douce ensuite ... Cette fois-ci encore, nous découpons l´étape en 2 et dormons après 60km dans le petit village de Pampamarca, où les regards des enfants nous font vraiment sentir que nous sommes différents : dans la salle où nous déjeunons, tous les prétextes sont bons pour rentrer et venir regarder les deux étrangers que nous sommes ... pas moins de 10 ou 15 jeunes défilent devant nous en nous dévisageant, l´air intrigué ..

Le lendemain, nous finissons tranquillement la montée jusqu`à 4600m d´altitude, puis enchaînons du plat, avant la descente tant attendue et méritée : pendant 50km, nous filons sans effort jusqu`à la petite ville de Puquio, où nous passons la nuit après avoir trouvé difficilement une auberge qui nous accepte. Avec plus de 100km dans les pattes, nous dormons facilement.

IMG_0356

Nous voici encore et encore une fois en bas de 60km de montée en lacets. Après les 2 cols de près de 60km à plus de 4000m, nous ne voyons pas d´inconvénients à se faire un peu aider, nous n´avons plus rien à prouver (surtout Caro qui m´épate de plus en plus !) !  Nous montons donc dans un taxi brousse pendant 20km avec plein de gens sympas partant travailler dans un village plus haut, puis nous embarquons dans le coffre de 2 géologues en prospection avec qui nous discutons beaucoup et qui nous apprennent beaucoup de choses sur le Pérou. Après avoir réciproquement dévoilé quelques secrets sur notre beau pays, ils nous débarquent en haut du col, au début de ce qui est censé descendre pendant 100km ... Je dis censé descendre car généralement entre ce que nous disent les gens et la réalité, il y a toujours un gap : "tu vas voir, ça descend tout le temps" ... oui, en moyenne oui, mais en réalité, il y a toujours une belle montée à laquelle on ne s´attendait pas ... Après donc 20km de plutôt plat, nous enchaînons effectivement près de 80km de descente : du pur bonheur ! C´est assez indescriptible comme moment la descente après tant d´efforts, un moment de plaisir intense, où les yeux en prennent plein la vue, et où l´esprit peut divaguer à sa guise .. un moment où l´on se sent heureux, léger et sans soucis .. De plus, l´endroit est magique : après plus de 600 km à traverser les Andes, nous arrivons au point où les montagnes se terminent, nous descendons jusqu'à la mer, le soleil descend et les couleurs changent ... nous arrivons à notre but, le soleil se couche sur la ville de Nazca, lui donnant une teinte rosâtre .. Quel moment de tranquillité, c´est vraiment pour des moments comme cela que nous voyageons !

IMG_0410

Voici donc maintenant presque deux semaines que nous sommes au Pérou, et ce pays est vraiment très grand ! Voyant le temps qui court, nous décidons de nous rendre directement vers la frontière Equatorienne en bus, pour se concentrer sur ce qui nous attire encore plus que les pays précédents, l´Equateur et la Colombie. Aux dires de tous les cyclistes que nous rencontrons sur notre route, ces deux pays sont souvent le meilleur souvenir que les gens ont de leur voyage, surtout le deuxième. Avec seulement encore un peu plus d´un mois pour rejoindre notre destination finale, nous prenons donc un premier bus jusqu`à Lima où nous attendent Inès et Rachid, un couple d´amis Français.

Nous n´attendions pas grand chose de Lima, mais nous avons été très agréablement surpris par cette ville. Inès et Rachid nous ont montré en l'espace du peu de temps que nous avions que Lima est une ville agréable, jolie et pleine de charmes, avec des habitants accueillants. Nous avons même passé la soirée dans une Peña traditionnelle, sorte de cabaret local avec musique, danse et plein de bières ! 

Après un deuxième bus de nuit, nous voici donc en Equateur, à Macara, la ville frontière avec le Pérou. Ici, il fait chaud, chaud, chaud, et nous sommes prévenus : ici, il paraît que le plat n´existe pas, que des montagnes russes ... ça promet. Nous entrons donc une n-ième fois dans un nouveau pays, en espérant qu´encore une fois, il nous réservera de belles rencontres et aventures !!

On vous raconte tout cela dans le prochaine épisode. C´est déjà pas mal que vous ayez lu jusque là !! Merci à vous ! Et on se voit très bientôt !

Bisous à tous.

Stéphane

IMG_0411

IMG_0367